AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 you say hello, i say goodbye → STANDHAAL

Aller en bas 
AuteurMessage
Teddi-Leann Nicholson
    TEDDIlosing the star without a sky

Teddi-Leann Nicholson

Messages : 41
Date d'inscription : 26/09/2010
→ Pseudo : SAPPHIRE.
→ Credits : alexKah / miss.slim.shady
→ Statut : célibataire.

CHARACTER SHEET
Âge: 20 ans.
Relationships:

you say hello, i say goodbye → STANDHAAL Empty
MessageSujet: you say hello, i say goodbye → STANDHAAL   you say hello, i say goodbye → STANDHAAL Icon_minitimeMer 20 Oct - 21:40

you say hello, i say goodbye → STANDHAAL Tumblr_l5b6dkOLmJ1qa4qnzo1_500
© fuckyeahedwestwick



Elle suivit du regard le cercle de fumée qui s'éleva au-dessus de sa chevelure de feu, avant qu'il ne disparaisse à la hauteur d'un saule dont les branches caressaient presque son visage. Le soleil disparaissait lentement à l'horizon, l'air se rafraichissait doucement et la circulation dans Atlanta se faisait de moins en moins dense. Elle restait cependant assise à même le sol, à l'abri du saule, un Harlan Coben dans les mains et une cigarette à la bouche. Le parc se vidait peu à peu, les femmes au foyers avec leur tripotée de gamins rentrant chez elle pour préparer le repas. Restaient quelques jeunes, qui tout en s'ignorant superbement avait chacun pris possession, comme elle, d'un coin du Temple Garden.

Cigarette sur cigarette, le temps finit par avoir raison de son paquet, la réduisant à triturer nerveusement les coins de ses pages. Incapable de se concentrer longtemps sur sa lecture, Teddi feuilleta sans but précis l'ouvrage offert par son frère, avant de tomber sur quelques mots griffonnés sur l'une des dernières pages. Quelques mots signés de celui-ci, qui lui rappelait à quel point elle lui manquait, et qu'elle devait passer le voir bientôt. C'était une habitude, entre eux, se laisser des petits mots partout. Elle effleura du bout des doigts les boucles brouillonnes qu'il avait tracées sur le papier blanc, avant de refermer le livre d'un mouvement sec.
« Tu me manques aussi. » Elle ne savait pas pourquoi elle fuyait son frère de cette manière ; trop de boulot, trop de non-dits, trop de tout. Il y avait juste qu'il ne comprenait pas, ne comprendrait jamais. Il était là pour elle, toujours, mais ils savaient tous les deux que l'époque où leur simple présence fraternelle leur suffisait était révolue. Elle hésita un instant, envisageant vaguement de passer le voir, puis renonça et se dirigea vers la sortie du parc, son livre sous le bras, tout en tapotant sur son BlackBerry. Elle continua à avancer vers la route, le nez penché sur son téléphone, comme ailleurs. Ce n'était peut-être tout simplement pas le jour, ou peut-être que c'était la pleine lune - elle était assez superstitieuse pour se satisfaire d'une explication de ce genre-là. C'aurait pu être n'importe qui d'autre, ç'avait été lui. Il était sans doute la dernière personne qu'elle avait envie de voir, et pourtant, sans lui, la journée de pleine lune aurait sans doute été terminée.

A la sortie du parc, une main se glissa autour de sa taille, et elle releva les yeux pour se retrouver face à la route. Il ne manquait plus que quelques dizaines de centimètres, et elle passait sous les roues d'une Lamborghini noire et rutilante. Teddi baissa les yeux vers la main qui l'avait arrêtée, et qui la faisait maintenant reculer vers le trottoir. Tandis que son "sauveur" la saluait d'un air amusé et prétentieux, un éclat doré attira vaguement son attention, avant que les intonations mielleuses de cette voix ne lui rappellent quelqu'un.
« Standhaal ? Standhaal Jefferson ? J'y crois pas, mais quelle journée de m*rde. » Elle le dévisagea quelques secondes, avant de reprendre contenance et de lui adresser un sourire aussi narquois que celui qui s'affichait sur sa gueule d'ange. Décidément, ce n'était pas son jour. « Merci et... au revoir. » Elle se libéra de son étreinte, et entreprit de rejoindre, cette fois-ci, le passage piéton et de retourner à l'université ; elle n'avait vraiment pas besoin de retrouver Jefferson, pas besoin de se rappeler ses espoirs déçus de gamine naïve, pas besoin de son sourire orgueilleux. Mais elle se doutait bien qu'il ne la laisserait pas s'échapper comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
you say hello, i say goodbye → STANDHAAL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BALLET OF HEARTS. :: 
    ATLANTA
 :: Temple Garden
-
Sauter vers: